L’Afrique de l’Ouest prête à abolir les armes nucléaires

23/09/2014

Du 7 au 15 septembre, des chargés de campagne d’ICAN ont organisé une tournée dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest : le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le but principal était de rencontrer les gouvernements, ONG, organisations internationales et les médias (de ces pays) afin d’attirer leur attention sur les initiatives humanitaires portant sur les armes nucléaires et de promouvoir un traité d’abolition comme prochaine étape en vue de l’élimination totale des armes nucléaires.

Au regard des nombreux défis humanitaires occupant cette région, au nombre desquels l’actuelle épidémie de fièvre Ebola, on pourrait penser que les armes nucléaires sont reléguées au dernier rang dans les discours nationaux. “Au contraire, les gens que nous avons rencontrés sont conscients du désastre que constituerait pour l’Afrique l’utilisation d’armes nucléaires”, déclare Arielle Denis, Directrice de la Campagne ICAN pour l’Europe et l’Afrique. “De nombreux états prennent déjà part à l’initiative humanitaire et nous avons le sentiment qu’ils sont désormais prêts à renforcer cet engagement, en particulier grâce au support très prégnant de la société civile.”

En effet, il existe en Afrique de l’Ouest un solide engagement envers le désarmement pour des fins humanitaires. Les 15 états membres de la CEDEAO ont réussi à mettre en œuvre la première convention sur les armes légères, des commissions régionales et nationales en contrôlent la mise en place avec les gouvernements, les organisations internationales et les ONG. Nombre de ces acteurs sont réceptifs à l’approche humanitaire et ont fait montre de compréhension et de soutien en faveur de la prohibition des armes nucléaires.

Les états d’Afrique de l’Ouest ont également joué un rôle important lors des négociations des traités portant sur les bombes à sous-munitions et sur les mines antipersonnel ; de la sorte, les militants régionaux souhaitent bâtir sur cette dynamique en encourageant un engagement fort en faveur d’une abolition des armes nucléaires avec, si possible, une voix unifiée de la CEDEAO. “Ce que l’Afrique a fait pour les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, elle peut le faire pour les armes nucléaires !” déclare Samir Abi de Visions Solidaires-Togo. Abi est particulièrement ferme par rapport au fait que le Togo, son pays, doive prendre le leadership sur cette question dans la région.

Tous les états ont déclaré leur volonté de participer à la Conférence sur l’Impact Humanitaire des Armes Nucléaires qui se tiendra à Vienne les 8 et 9 décembre. L’intérêt généralisé de la promotion d’un traité d’abolition des armes nucléaires a été reflété dans la déclaration du Ministre des affaires étrangères sénégalais S.E. Mankeur Ndiaye le 10 juin lors de la Conférence sur le Désarmement à Genève. Ndiaye a exhorté “(…) les États qui ne l’ont pas encore fait à amplifier l’élan fondateur du vaste mouvement qui est en train de se constituer pour qu’à terme, au moyen d’un instrument international juridiquement contraignant, les armes nucléaires soient totalement interdites.”

Cette tournée a également réussi à inspirer de nouveaux partenaires de la société civile, tout particulièrement des organisations des droits de l’homme et du développement qui ont exprimé leur volonté de prendre part aux manifestations du 26 septembre. Ces partenaires cherchent à sensibiliser sur cette question et mettent la pression sur leurs gouvernements afin de s’assurer de leur implication et de leur courage à agir concrètement en faveur d’un traité d’abolition des armes nucléaires.

Pour plus d’informations sur le travail d’ICAN en Afrique, consulter notre brochure en français, Interdire Les Armes Nucléaires.



  • sheen

    “Si Gandhi et Martin Luther King Jr étaient encore vivant aujourd’hui, ils participeraient à ICAN.”

    Martin Sheen Acteur et militant

  • bankimoon

    “Je félicite ICAN de travailler avec tant d’ardeur et de créativité.”

    Ban Ki-moon Secrétaire général de l'ONU

  • yokoono

    “Nous pouvons le faire ensemble. Avec votre aide, notre voix se fera entendre encore plus fort. Imaginons la paix.”

    Yoko Ono Artiste

  • jodywilliams

    “Les gouvernements disent qu’une interdiction des armes nucléaires est peu probable. Ne les croyez pas. Ils ont dit la même chose sur le traité d’interdiction des mines.”

    Jody Williams Prix Nobel

  • desmondtutu

    “Avec votre soutien, nous pouvons porter ICAN jusqu’au bout – jusqu’à ce qu’il y ait zéro arme nucléaire.”

    Desmond Tutu Prix Nobel

  • herbiehancock

    “Parce que je ne peux pas supporter ces armes épouvantables, je soutiens totalement ICAN.”

    Herbie Hancock Musicien de jazz

  • hansblix

    “Je suis fier de soutenir la Campagne Internationale pour l’Abolition des Armes Nucléaires.”

    Hans Blix Inspecteur de l'ONU

  • dalailama

    “Je peux imaginer un monde sans armes nucléaires et je soutiens ICAN.”

    Dalai Lama Prix Nobel